CAN 2013 Côte d’Ivoire-Algérie : Vengeance à double sens

Blog de nordine69 :Football  Equipe d'Algérie,France, Ligues  europeennes, CAN 2013  Côte d’Ivoire-Algérie : Vengeance à double sens

Le dernier essai de la génération Drogba
Finaliste en 2006, demi-finaliste en 2008, quart de finaliste en 2010 et finaliste en 2012, la Côte d’Ivoire a toujours tutoyé la précieuse Dame coupe sans jamais réussir à l’enlever ces deux dernières décennies. En tout cas, la génération Didier Drogba, dont la classe et le talent ne souffrent d’aucune contestation, court après un sacre continental qui leur file entre les doigts depuis quatre éditions. Arrivés plus qu’à maturité, Didier Drogba et tous les joueurs de ces quatre dernières CAN attendent le rendez-vous sud-africain comme le dernier de leur carrière internationale avec l’équipe nationale. Avec un nouvel entraîneur jeune et entreprenant, Sabri Lamouchi, les pachydermes repartent à la conquête de l’Afrique. Ils commenceront les hostilités le 21 janvier à Rustenburg face au Togo. Logée dans le groupe D, la Côte d’Ivoire en découdra ensuite avec les Nord Africains de la Tunisie et de l’Algérie…
 
Eléphants : Plus favoris que jamais !
A moins de deux semaines du top départ de la CAN, la Côte d’Ivoire retient toutes les attentions. Finaliste de la dernière édition, la formation fanion ivoirienne est, de l’avis de tous les bookmakers, l’équipe la mieux placée pour monter sur le toit de l’Afrique au soir du 10 février prochain. Mais pour cela, les Eléphants devront dominer leur groupe qu’ils partagent avec les Fennecs d’Algérie, les Aigles de Carthage et les Eperviers du Togo. Finalistes malheureux à Libreville en février dernier, les poulains du technicien français, Sabri Lamouchi savent mieux que quiconque qu’ils sont attendus. Cohésion, bonne ambiance, expérience, talents, environnement sain… tout est réuni pour que les Eléphants animent cette CAN de la meilleure des façons. Sabri Lamouchi, qui est en regroupement depuis le dimanche dernier, à Abu Dhabi, a un groupe fait d’un savant dosage d’anciens et de jeunes loups aux longues dents. La défense n’a véritablement pas changé. En dehors de Traoré Ismaël qui a profité de la retraite internationale de Guy Demel. Avec lui, le troisième gardien Badra Sangaré Ali. Le secteur médian a perdu trois joueurs qui étaient de la dernière expédition. Coulibaly Kafumba, Gosso Gosso Jean-Jacques et Kéita Abdul Kader. Des absences qui ont fait le bonheur de N’Dri Romaric (qui fête son retour) et du jeune Razack Abdul. Traoré Lacina complète ces nouveaux qui viennent s’ajouter au commando de 2012. En attaque, Koné Arouna a retrouvé la CAN après son absence l’année dernière. Blessé, Doumbia Seydou sera un grand absent. Mais l’attaque conduite par Didier Drogba ne manquera pas d’hommes. Gervinho, Salomon Kalou et Bony Wilfried sont autant d’atouts pour Sabri Lamouchi. Avec ce beau monde, le franco-tunisien et ses joueurs ont de vieux comptes à régler. Dans un premier temps avec le Togo. Les deux dernières confrontations à la CAN entre Ivoiriens et Togolais se sont soldées par un match nul. D’abord en 2000 au Ghana et en 2002 au Mali. En 2010, la bataille entre les deux ouest africains n’a finalement pas eu lieu à cause de l’incident de Cabinda.

Côte d’Ivoire-Algérie : Vengeance à double sens
L’autre retrouvaille qui risque de faire des vagues sera celle avec l’Algérie. La dernière véritable défaite des pachydermes en coupe d’Afrique remonte à 2010. Et les bourreaux des Eléphants étaient les Fennecs d’Algérie. La Côte d’Ivoire aura à cœur de se racheter et surtout gagner pour prendre un ascendant psychologique dans cette compétition. En 1992, la Côte d’Ivoire avait battu l’Algérie en match de poule avant d’aller remporter la seule et unique CAN de son histoire. Du côté de la sélection algérienne, la vengeance est d’un autre ordre. Vahid Halilhodzic ; qui est aujourd’hui sur le banc des Fennecs, était l’entraîneur des Eléphants lors du quart de finale perdu en 2010 à Cabinda face à l’Algérie. Cette défaite lui avait coûté non seulement sa place mais avait privé l’ancien joueur du PSG de mondial. Toute chose que coach Vahid n’a jamais su digérer. C’est pourquoi, lui et son groupe sont déjà à Rustenberg pour fourbir leurs armes. Deux matches amicaux sont au programme des Verts durant leur stage pré-compétition, le premier est prévu le 12 janvier à Soweto (banlieue de Johannesburg) face à l’Afrique du sud, alors que le second face à la formation locale de Platinum stars (division Une), aura lieu le 17 janvier à Rustenburg.

Tunisie : Les Aigles veulent voler haut
La Tunisie doit certainement vivre encore mal sa sortie en quart de finale de la dernière CAN par le Ghana. Les Aigles de Carthage reviennent cette année avec la ferme volonté de faire mieux qu’en février dernier. Pour réussir ce coup, le sélectionneur Sami Trabelsi a pré-convoqué 25 joueurs et se prépare depuis le 31 décembre à Doha. Une batterie de matchs amicaux devront permettre aux Tunisiens de régler les détails d’un groupe qui sera à craindre. Après un match nul (1-1) face à l’Ethiopie, les Aigles de Carthage affronteront le Gabon, le 10 janvier, et le Ghana, le 13 janvier, en amical à Abu Dhabi. La Tunisie entrera en compétition le 22 janvier face à l’Algérie. Les Aigles rencontreront ensuite la Côte d’Ivoire le 26 janvier. La dernière confrontation entre Ivoiriens et Tunisiens avait vu la victoire de la Côte d’Ivoire (2-0) en amical le 13 janvier 2012. Sami Trabelsi misera sur la technicité d’Abdelkader Oueslati de l’Atletico Madrid ou encore sur un garçon comme Khalifa d’Evian TG.
 
Le Togo : En embuscade avec Adebayor
Sur le papier, c’est le petit poucet de ce groupe. Mais en réalité, le Togo est une bien difficile formation à manœuvrer. Qualifié aux dépens du Gabon, co-organisateur de la dernière CAN, le Togo est une équipe qui est capable du pire comme du meilleur. Distrait par l’épisode de son meilleur attaquant, Emmanuel Adebayor, qui avait une nouvelle fois, claqué la porte de la sélection, le Togo entrainé par le français Didier six, a tout de même poursuivi sa préparation. Depuis hier, Sheyi est revenu à de meilleurs sentiments grâce à l’intervention du Président Faure Gnassigbé. Les Eperviers sont donc au grand complet et s’apprêtent à aller au grand rendez-vous du football africain. Privés de CAN 2012 à cause des malheureux incidents de l’enclave angolaise de Cabinda (le bus des Togolais avait été attaqué), les Eperviers viennent plus décidés que jamais pour tenter de déjouer tous les pronostics. Donc attention ! Surtout pour les Eléphants qui les affrontent d’entrée le 21 janvier à Rustenburg.

 

mardi 08 janvier 2013 22:56 , dans COUPE D'AFRIQUE DES NATIONS



Aucun commentaire pour l'article: CAN 2013 Côte d’Ivoire-Algérie : Vengeance à double sens



Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.166.111.111) pour vous identifier.     



ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à nordine69

Vous devez être connecté pour ajouter nordine69 à vos amis

 
Créer un blog